MERCI JEFF


Les Anartistes ne peignent plus, ne sculptent plus. Ils font des installations, des happenings et des performances.



Bien entendu ils font aussi du commerce grâce à leurs avisés agents commerciaux, qui, pour consolider leur valeur marchande, à l’instar des techniques de « branding » chères aux marques de luxe, abusent de la notoriété de hauts lieux architecturaux, avec la complicité béate de leur conservateur, pour exposer leurs œuvres monumentales, intersidérales et galactiques !


Jeff Koons, en perte de vitesse, vient de franchir une nouvelle étape en offrant à la Ville de Paris son « symbole d’optimisme » Bouquet of Tulips, tout en exigeant un site qui fait polémique.


C’est certain, Paris c’est mieux qu’un show éphémère à Beaubourg car c’est pérenne.


Pour résoudre ce casse-tête diplomatique, marchand et égotique, je suggère de nous inspirer de l’esprit Charlie.


Chacun se souvient qu’en 1972, à l’occasion des polémiques engagées sur le Trou des Halles, Charlie Hebdo avait suggéré en une de « mettre du poil autour ». Aujourd’hui, la Mairie de Paris, s’inspirant de cette solution audacieuse, pourrait proposer à Monsieur Koons « d’installer cette décoration sur des roulettes à propulsion « Hyperloopienne » » pour que tous les Français en profitent.


Elle pourrait ainsi se déplacer de la Place d’Iéna à Sarcelles, de Sarcelles à l’Hippodrome de Vincennes, de Vincennes à Notre-Dame-des-Landes, de Notre-Dame-des-Landes à Saint-Tropez, de Saint-Tropez à Carnac et ainsi de suite jusqu’à sa mise en orbite !

À l'affiche
Posts récents
Me suivre sur
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Long Shadow
  • LinkedIn Social Icon
Mes blogs préférés
Par tags

© 2023 par Publique. Créé avec Wix.com

  • Google+ Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Clean Grey